Saint-Vincent et Les Grenadines

De Saint-Vincent à Tobago Cays, en passant par Moustique, les îles Grenadines sont éparpillées sur 389 km². Son île principale est Saint-Vincent. On découvre là-bas un doux mélange de paysages rocheux et de plages de sable fin. Avec un tel environnement, quelques heures suffisent pour adopter le style de vie décontracté des habitants. Un paradis pour les amateurs de voile, la farniente, les croisières le long des côtes, un bijou des Caraïbes si peu développée qu’on a presque l’impression de le découvrir !

Fiche d’identité simple

  • Vol sec à partir de : Environ 650 euros
  • Formalités : Passeport valide, visa d’un mois délivré à l’aéroport
  • Temps de vol de Paris : environ 9h depuis Paris via Fort-de-France en Martinique. Kingston est à environ 7 150 km de Paris.
  • Décalage horaire : GMT -5h en hiver (-6h en été)
  • Langue : L’anglais est la langue officielle
  • Religion : les habitants sont chrétiens
  • Monnaie : Dollar de la Caraïbe orientale (XCD)
  • Santé et sécurité : Pas de visa obligatoire, ni de vaccins. Un passeport en cours de validité, billet retour nécessaires. Un permis de séjour devient obligatoire si le séjour est supérieur à 30 jours. Prévoir environ 30 XCD pour la taxe de sortie. L’archipel relativement sûr et tranquille pour les touristes
  • Superficie : 389 km²
  • Population : 120 000 hab. concentrée sur Saint-Vincent

Histoire

L’histoire de Saint-Vincent et des Grenadines. – La résistance de la population indigène caraïbe a rendu difficile l’établissement des Européens à Saint-Vincent. L’île est découverte par Christophe Colomb en 1498,  puis colonisée par des trafiquants d’esclaves français, les anglais en prenne la possession dès 1672, et cédée en 1763. La français reprennent l’île en 1779 puis restituée en 1783 à l’Angleterre. Celle-ci en fit une colonie. L’autonomie est accordée en 1969, et l’indépendance dix ans plus tard. L’île a un système de démocratie parlementaire. Le tourisme et l’agriculture sont les deux activités principales de Saint-Vincent-et-les-Grenadines. La culture de la banane est le point fort des exportations du pays qui est donc très dépendant de l’extérieur. Autrefois considéré comme un paradis fiscal, il répond dorénavant aux normes internationales de l’OCDE.

Culture

“St Vincent & The Grenadines Tourist Office”

“St Vincent & The Grenadines Tourist Office”

La température monte d’un cran sur l’Ile de Saint-Vincent. Comme chaque année, au mois de juillet le « grain de beauté » de l’arc antillais vit au rythme du carnaval Vincy Mas. Plus qu’un carnaval, Vinci Mas est accueilli comme l’évènement culturel le plus important de l’année. Les régates de Carriacou sont organisées depuis 1965 et donnent lieu à un véritable festival qui fait la joie de tous les plaisanciers antillais le premier week-end d’août. Passionnés de voile, de pêche au gros, l’île est l’un des meilleurs terrains de sport naturel au monde

Les habitants n’apprécient pas toujours d’être pris en photo et mieux vaut demander la permission; peut-être pour des raisons religieuses.

Géographie & Climat

Petit État indépendant des Antilles, comprenant un ensemble de 32 îles dont la capitale est Kingstown, le port principal.

Le pays se divise en six paroisses qui se nomment : Charlotte, Grenadines, Saint Andrew, Saint David, Saint George et Saint Patrick. Les îles des Grenadines les plus importantes sont Bequia, Canouan, Moustique, Mayreau et Union. L’île de Saint-Vincent représentant 344 km², complété par les 45 km² des Grenadines, pour une superficie totale de 389 km².

Saint-Vincent-et-les-Grenadines, terre volcanique, fait partie des Îles-du-Vent dans la mer des Caraïbes du Sud-Est et se situe au sud de Sainte-Lucie et au nord de La Grenade. Les montagnes sont couvertes d’arbres. Le point le plus élevé est le Morne à Garou (1580 m), et le volcan de La Soufrière (1430 m) qui possède un double cratère, dont l’un a 5 km² de superficie et une profondeur de 180 m, et contient un lac ; l’autre cratère est plus petit mais est toujours actif ; un tiers de la surface de l’île est cultivé.

La température moyenne annuelle est de 28 °C. Une saison sèche de décembre à juin et l’autre plus humide, de juillet à novembre. L’archipel est protégé des cyclones qui descendent rarement dans le sud de l’arc antillais.

0

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.