Le festival de jazz de Sainte-Lucie

“St Lucia Tourist Board”

Chaque année au mois de mai, Sainte-Lucie vibre au son de la musique jazz.
En effet, depuis 18 ans maintenant, cette île des Petites Antilles accueille  sur ses terres un évènement devenu incontournable dans les Caraïbes : le Festival de Jazz de Sainte-Lucie (ou St-Lucia Jazz).

Pendant près d’une semaine, l’île et son cadre paradisiaque de plages de sable fin aux eaux turquoises,  reçoit des artistes venus du monde entier sur plusieurs scènes éparpillées dans l’île : à Soufrière, à Vieux-Port, à Laborie, dans la capitale Castries, dans la baie de Rodney et dans le parc historique de Pidgeon Point sur la baie de Reduit.

Pour l’histoire, le festival a été initié en 1991, sous l’impulsion d’un petit groupe de sainte-luciens, du musicien Luther François et de Ray Charles. Leur idée ? Accroître la notoriété de leur île et dynamiser le tourisme dans la période creuse qui suit celle mouvementée du carnaval.
Avec l’aide du Bureau du Tourisme, la première édition du festival de jazz a lieu en 1992.
L’évènement connaît des débuts difficiles, non sans rappeler l’échec d’autres festivals de jazz abandonnés à Curaçao et Aruba. Les deux premières éditions ne séduisent pas grand monde que ce soit du côté des jazzmen que de celui du public.

En 1994, les organisateurs font un pari couronné de succès : ils intègrent d’autres styles musicaux à l’affiche dont du jazz acoustique/fusion et du R’n’B, genre plus populaire qui attire plus les foules.

Dès lors, le festival a gagné en notoriété dans le monde du jazz (classé 5ième festival de jazz au monde) et attire désormais plus de 7000 personnes. Des artistes venus d’autres horizons musicaux se sont également ajoutés à la programmation : du blues, de la world music, de la salsa, du jazz caribéen et même du compas.
En 18 ans, l’affiche de ce festival a comporté des artistes à la renommée mondiale dont entre autres : Carlos Santana, Patti Labelle, Herbie Hancock, Georges Benson, Amy Winehouse, Shaggy, Kassav, Jeffrey Osborne, Estelle, David Sanborn, Steel Pulse, Teddyson John…

D’ailleurs, un festival « off » a parallèlement vu le jour : a contrario du festival de jazz qu’il côtoie, le « Festival Jazz in the South » est non officiel et indépendant et propose des concerts de jazz caribéen totalement gratuits. Même les hôtels se mettent à proposer quelques concerts (payants) dans leurs établissements !

Il en résulte que pendant neuf jours, tout les sainte-luciens vivent donc au rythme du jazz et de ses variantes dans une ambiance festive – l’occasion idéale pour découvrir une autre facette de Sainte-Lucie, non ?

Pour en savoir plus :

Site officiel du festival : http://www.stluciajazz.org

VN:F [1.9.6_1107]
Rating: 5.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.6_1107]
Rating: 0 (from 0 votes)
Le festival de jazz de Sainte-Lucie, 5.0 out of 10 based on 1 rating

Trackbacks