Rép Dominicaine

Baignée dans la mer des Caraïbes, entre l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes, la Rép Dominicaine a tous les ingrédients  pour créer l’alchimie du véritable paradis ; l’île offre une grande diversité de paysages, avec une différence captivante entre le nord et le sud. C’est un pays accueillant avec des kilomètres de plages de sable blanc, de cocotiers, de bananiers, une mer avec des températures comprises entre 22º et 29º tout au long de l’année.

Fiche d’identité simple de la rép Dominicaine :

  • Vol sec à partir de : Environ 700 euros.
  • Formalités : Passeport, carte de tourisme d’une valeur de 10 USD pour une durée maximale de 15 jours extensible à 90 jours avec une surtaxe de 300 pesos.
  • Temps de vol de Paris : environ 9h05 depuis Paris.
  • Décalage horaire : GMT -4h.
  • Langue : espagnol (dans tout le pays).
  • Religion : le catholicisme est la religion d’Etat.
  • Monnaie : le peso dominicain.
  • Santé et sécurité : aucun vaccin nécessaire sauf en cas de long séjour, hépatithe A et B, dt-polio à jour, et la typhoide.
  • Superficie : 48,734 km² (77914 km² avec Haiti).
  • Population : 9,2 millions hab.

Histoire de la rép Dominicaine

Les indiens Taïnos, grands cultivateurs et pêcheurs, une des civilisations indigènes les plus avancées des Antilles, étaient les premiers habitants de l’île. Lors de l’arrivée des européens en 1492, la Rép Dominicaine comptait environ un million d’habitants répartis en cinq tribus. Christophe Colomb découvre l’île le 5 décembre 1492 ; il la rebaptisa « Hispaniola » en hommage au pays qui finançait l’expédition. Une première colonie est fondée et au second voyage, il revient avec plus de 1500 hommes, dont des prêtres pour évangéliser les indigènes. En 1520 à cause de l’esclavage et des maladies, la population Taïnos est pratiquement décimée, il en reste seulement quelques milliers dans toutes les Caraïbes.

En 1511, pour compenser la disparition du peuple indigène, les Espagnols importent de la main d’oeuvre africaine, aussitôt convertie au christianisme par l’église. Un véritable commerce d’esclaves s’installe alors entre portugais, hollandais, anglais et français.

Au XVIIIème siècle, Hispaniola devient française suite aux guerres maritimes qui ont eu lieu dans les Antilles. Les blancs ont le pouvoir sur l’île jusqu’à la révolte de 1791. L’abolition de l’esclavage est proclamée en 1793 puis le général Dessalines, ancien esclave décrète l’indépendance et de ce fait la première république noire de l’histoire voit le jour en 1804 : Haïti.
En 1809, les espagnols suppriment les armées haïtiennes et se ré approprient l’île. La Rép Dominicaine est créée en 1844 et passe aux mains des Etats-Unis en 1916. En pleine guerre mondiale, le sucre dominicain s’avère une ressource vitale. En 1924, les soldats américains se retirent et en 1930, Trujillo prend le pouvoir et instaure un règne de terreur pendant 30 ans. Les américains interviennent de nouveau en 1965 en pleine guerre froide de peur que le pays ne sombre dans le communisme.

Aujourd’hui, le pays est une république démocratique proche des États-Unis. Le président actuel est Leonel Fernandez du parti socialiste le PLD.

Culture de la rép Dominicaine

La République Dominicaine compte de nombreux styles musicaux tels que la Tumba, la Bachata et le Merengue. Son carnaval a des caractères d’originalité ; sa célébration date de la conquête espagnole, pendant laquelle il fût importé d’Amérique. Il est fêté durant le mois de février et dans tout le pays. Le 16 août, le carnaval a également lieu afin de fêter la restauration de la République en 1863. Il est avant tout une fête populaire et prend des apparences différentes selon chaque région. C’est un mélange de rites chrétiens à l’européenne avec des éléments d’origine africaine, apportés par les esclaves.

Le base-ball est le sport populaire et fait naître de grand joueurs participant au championnat professionnel de la Ligue majeure de Base-ball aux Etats-Unis.

La canne à sucre, avec la distillation du rhum, et le tabac font aussi partie de la culture dominicaine. Plus de 50% du tabac en République dominicaine est produit à Villa Gonzalez, capitale du tabac dominicain, une petite commune située dans la Cibao.

De nombreux dominicains sont descendants d’esclaves africains. Les disparités de richesse sont très fortes et les blancs descendants d’Espagnols sont de loin les plus riches tandis que les Noirs et les Métis, mélange d’Indiens tainos, africains et espagnols, occupent généralement le bas de l’échelle sociale.

Géographie, Climat, Météo en Rép Dominicaine

carte_republique_dominicaine

La République Dominicaine, pays fertile, se situe en Amérique centrale, dans la zone des Caraïbes entre Porto Rico et Cuba. L’île se constitue de deux états : Haïti à l’ouest et la République Dominicaine à l’est. Elle occupe les deux tiers du pays et compte plusieurs îles limitrophes, dont Saona et Beata. Sa capitale est Saint-Domingue, dont les vieux quartiers ont été rénovés pour conserver le charme colonial.

La géographie de la République Dominicaine offre une grande diversité de milieux, on y trouve des forêts, des montagnes, des plaines, des vallées et plateaux. On trouve de belles et longues plages au nord, au sud et tout le long de la côte-est. On remarque un grand contraste entre les alentours du lac d’Enriquillo à l’ouest, et à l’est les plages bordées de cocotiers.

La partie la plus plate du pays est sans aucun doute la région de Saint-Domingue en plein sud central. Le centre est plutôt montagneux. Le pic duarte est le point culminant du pays, s’élève à 3087m et est aussi le plus grand pic des Caraibes. On y trouve aussi un lac salé, le lac enriquillo qui se situe à 45m au dessous du niveau de la mer et qui abrite une étrange faune d’iguanes, de flamants roses et on peut aussi y rencontrer les derniers crocodiles américains.

Le temps en République Dominicaine est très agréable car les alizés du nord-ouest donne un touche de douceur au climat tropical et humide. Il y a deux saisons : l’été et l’hiver. En moyenne, la température tourne autour de 25° et monte à plus de 40° degré l’été. De novembre à avril, les températures sont légèrement plus fraîches, rafraîchies par les pluies.

Il n’y a cependant pas de grande différence entre les deux saisons car la météo ne change pratiquement pas. Il est donc possible d’y venir toute l’année tout en restant méfiant quant à la période des ouragans qui s’étend de juin à novembre, mais qui reste tout de même peu active.
http://www.godominicanrepublic.com/

Découvrez de magnifiques photos de la République Dominicaine sur un site communautaire dédié aux voyages : Visoterra.

0

Commentaires Facebook

4 Discussions on
“Rép Dominicaine”
  • My favorite restaurants:
    In St Domingo:
    -David Crockett (Gustavo Mejia Ricart #34, Esq Alberto Larancuent. Naco,Santo Domingo) => Nice meats!
    -Sophias Next Door (Paseo de los Locutores No.9, Piantini, Santo Domingo) => Too serious (ideal for business meetings)
    -Lolita (Av. Sarasota, No 114, Bella Vista, Santo Domingo) => Very nice cocktails, but fiew wines.
    -La Taverna Vasca (En la zona colonial)

    In Boca Chica (40min from St Domingo):
    -Neptunos (Calle Duarte No.12, Boca Chica) => Excellent view, nice cocktails, very good service… Just perfect !

    More details @ http://www.restaurante.com.do

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.