Le créole guadeloupéen – le créole martiniquais

Le créole guadeloupéen et martiniquais

Le créole en Guadeloupe comme à la Martinique tend à être réhabilité dans les écoles. C’est un patois, une langue essentiellement orale qui puisa son origine à l’époque de l’esclavage. Un mélange savant de plusieurs langues européennes : anglais, espagnol, portugais, hollandais, français mais aussi de différentes langues et patois africains.

Ceci peut expliquer les raisons pour lesquelles d’une île à l’autre, le créole peut varier légèrement, il prend naissance et évolue avec son environnement (un mixage de différentes langues et de patois qui en créé une nouvelle).

Aujourd’hui nous retrouvons le créole français, le créole anglais, créole néerlandais, créole espagnol et créole portugais, essentiellement sur les îles des antilles.

Le créole guadeloupéen et le créole martiniquais se ressemblent, les locaux se comprennent entre eux, mais il existe des différences flagrantes permettant de les reconnaître assez rapidement, notamment au niveau des pronoms personnels :

Men, moin : « je », « moi » en créole martiniquais

An : « je », « moi » en créole guadeloupéen.

Ou: « toi » en créole martiniquais

Vou: « toi » en créole guadeloupéen.

Certains temps comme le futur mais aussi le vocabulaire, peuvent également varier mais la base reste similaire.

0

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.