Fort Delgrès

Le fort de la résistance en Guadeloupe

Un des lieux que je recommande chaudement est le fort Delgres, un lieu historique pour la revendication du droit des esclaves à l’insurrection.

En effet, le fort Delgrès fut un des théatres de la résistance du peuple guadeloupéen contre l’esclavage en 1802, une lutte menée par l’officier Louis Delgrès. L’histoire commença en 1799 lorsque Napoléon Bonaparte, arrivé au pouvoir décide de rétablir l’esclavage aboli en 1794. En 1802, Louis Delgrès et des hommes de la resistance s’enfermèrent dans le tour pour riposter les attaques des 3000 soldats menés par le général Richepance. Mais, faute de munitions et de la supériorité des troupes napoléoniennes, Delgrès, Ignace et leurs hommes furent contraint de quitter le fort. L’esclavage fut rétablit la même année et le fort fut sous le nom de Fort Richepance après un arrêté du gouvernement de la république française. Lors de l’occupation anglaise de 1810 à 1816, il devint Fort Mathilde. Ce n’est qu’en 1989 qu’on le rebaptise Fort Louis Delgrès en hommage au héros.

Découvrir ce fort qui surplombe la Basse-Terre sera pour vous une occasion de plonger dans l’une des intéressantes histoires de la Guadeloupe. Une visite organisée par le service du patrimoine de la ville de Basse-Terre se tient tous les vendredis. Un guide conférencier accompagne les visiteurs dans cette balade pour raconter l’histoire de la Guadeloupe et en particulier l’histoire du fort Delgrès.

Pour plus d’informations :

Renseignements :
– 05 90 80 56 43 (bureau des guides)
– 05 90 80 56 90 ou 05 90 80 56 58.

Durée de la visite : 1h30 à 2h
– Prix : 5 euros pour les adultes, 2 euros pour les enfants à partir de 12 ans.
– Gratuit pour les moins de 12 ans.

0

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.