Sécurité en cas de tremblement de terre : La théorie du triangle de la vie

Ce matin, un séisme de magnitude 5,6 sur l’échelle de Richter a été enregistré à 2h55 par l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique. Il a été bien ressenti par les martiniquais.

C’est une bonne occasion de rappeler les consignes de sécurité, et de partager avec vous « La théorie du triangle de la vie » ! Méconnue, c’est pourtant la meilleure façon de survivre à un tremblement de terre

La théorie du triangle de la vie

Pour résumé, quand les bâtiments s’écroulent, le poids des plafonds qui s’abattent sur les objets ou sur les meubles écrase ces derniers, laissant un espace ou un vide à côté.Cet espace est ce que je définirais “le triangle de la vie”.Plus l’objet est grand, plus il est fort, moins il se compactera.Moins l’objet se compacte, plus le vide à côté de celui-ci est grand et plus il y a de probabilités que la personne qui utilise ce vide pour se mettre en sécurité s’en sorte sans blessures.

En cas de tremblement de terre pendant que vous regardez la télé, si vous ne pouvez pas vous échapper facilement par la porte ou par la fenêtre, couchez vous au sol et recroquevillez-vous à côté d’un canapé ou d’un gros fauteuil (ou bien d’un gros meuble qui soit bien stable et ancré au mur).

N’allez jamais dans les escaliers, car ils ont un « moment de fréquence » différent (ils oscillent séparément du reste du bâtiment).Les escaliers et le reste du bâtiment cognent continuellement l’un contre l’autre, jusqu’à l’effondrement structurel des escaliers.Les personnes qui vont dans les escaliers avant leur effondrement risquent la mort.Même si l’immeuble ne s’écroule pas, restez loin des escaliers.

Restez près des murs externes des édifices : il est beaucoup mieux d’être proches de l’extérieur d’un bâtiment que de l’intérieur.Plus vous vous trouvez à l’intérieur par rapport au périmètre du bâtiment, plus il y a de risques que vos issues de secours soit bloquées.

Les personnes à l’intérieur des véhicules sont écrasées quand les routes qui se trouvent au dessus (ponts et passages souterrains) tombent à cause du séisme et écrasent leur véhicule ; c’est ce qui est arrivé avec les poutres qui se trouvaient entre les points de passage de l’autoroute Nimitz.Les victimes du séisme de San Francisco restèrent toutes dans leurs véhicules.Toutes sont mortes.Elles auraient facilement pu survivre en sortant de leur voiture et en s’allongeant à côté de celle-ci.Toutes les voitures écrasées présentèrent des vides d’environ 1,5 m sur les côtés, à l’exception de celles qui se trouvèrent directement sous les colonnes portantes.

Ceci est le compte-rendu détaillé de l’interview à Doug Copp qu’il a accordé à emergency-live.com.

1

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.